Quelque chose derrière ça

20 février 2013

Programmation-archives
EXPOSITION
AU HALL DU COMPLEXE PLACE JACQUES-CARTIER

320, rue Saint-Joseph Est

Folie/Culture vous invitait au vernissage de l’exposition Quelque chose derrière ça, jeudi le 7 mars à 17 h dans le hall du Complexe Place Jacques-Cartier, 320, rue Saint-Joseph Est à Québec. L’exposition se poursuivait jusqu’au 19 mars.

Parce qu’il y a toujours quelque chose derrière quelque chose. Ce que l’on garde derrière nous, sous la peau, dans le cœur, est ici projeté au-dehors et s’incarne en une nouvelle peau. On se dépouille de nos vieux habits hivernaux, en découvrant que nous avons tous une fantaisie bien cachée à l’intérieur de notre doublure invisible. Les œuvres constituent un corpus qui montre l’évolution de la mise en forme des émotions des participants.

Avec Quelque chose derrière ça, on traversait un parcours visuel parmi des silhouettes grandeur nature illustrant une brigade d’émotions. On peut les revêtir, prendre corps avec elles, visiter ce qu’il y a derrière. 

Folie/Culture et l’artiste Josée Landry Sirois présentaient les œuvres réalisées dans le cadre de l’atelier Quelque chose derrière ça qui se tenait à l’hiver 2012 à la Maison des métiers d’art de Québec. Chaque participant était invité à intervenir directement sur de grands panneaux sur lesquels il a pu se représenter, s’exagérer, se magnifier à travers la création plastique. 

On a pu y voir le travail de Yacynthe Couture, Steve Desponts, Huguette Lemaire, Thérèse Vachon et Alexandre Young Vigneault.
 
Folie/Culture remercie la Centrale des syndicats du Québec

EXPOSITION
AU HALL DU COMPLEXE PLACE JACQUES-CARTIER

320, rue Saint-Joseph Est

Folie/Culture vous invitait au vernissage de l’exposition Quelque chose derrière ça, jeudi le 7 mars à 17 h dans le hall du Complexe Place Jacques-Cartier, 320, rue Saint-Joseph Est à Québec. L’exposition se poursuivait jusqu’au 19 mars.

Parce qu’il y a toujours quelque chose derrière quelque chose. Ce que l’on garde derrière nous, sous la peau, dans le cœur, est ici projeté au-dehors et s’incarne en une nouvelle peau. On se dépouille de nos vieux habits hivernaux, en découvrant que nous avons tous une fantaisie bien cachée à l’intérieur de notre doublure invisible. Les œuvres constituent un corpus qui montre l’évolution de la mise en forme des émotions des participants.

Avec Quelque chose derrière ça, on traversait un parcours visuel parmi des silhouettes grandeur nature illustrant une brigade d’émotions. On peut les revêtir, prendre corps avec elles, visiter ce qu’il y a derrière. 

Folie/Culture et l’artiste Josée Landry Sirois présentaient les œuvres réalisées dans le cadre de l’atelier Quelque chose derrière ça qui se tenait à l’hiver 2012 à la Maison des métiers d’art de Québec. Chaque participant était invité à intervenir directement sur de grands panneaux sur lesquels il a pu se représenter, s’exagérer, se magnifier à travers la création plastique. 

On a pu y voir le travail de Yacynthe Couture, Steve Desponts, Huguette Lemaire, Thérèse Vachon et Alexandre Young Vigneault.
 
Folie/Culture remercie la Centrale des syndicats du Québec

Retour