Projet clés en main

30 octobre 2010

Programmation-archives
Lieu : À l’angle des rues Saint-Joseph et Saint-Dominique au centre-ville de Québec.

Participant(s) : Collectif Acapulco

Installation architecturale

Du 7 au 17 octobre 2010

Présenté par le collectif Acapulco en collaboration avec Folie/Culture

Vernissage et intervention
Jeudi 7 octobre 2010 à 17 h

Une installation architecturale prenant la forme d’une façade de maison de banlieue a surgit en plein cœur du « nouvo Saint-Roch ». Greffée de force au tissu urbain et sortie de son contexte, cette représentation fidèle d’un idéal typiquement nord-américain est dénaturée et devient minoritaire, voire marginalisée. De la rencontre improbable entre ces deux mondes naît un dialogue; du désert culturel de la banlieue émerge une œuvre.

S’appropriant les codes esthétiques des constructions pavillonnaires et jouant avec le langage du marketing immobilier, Projet clés en main se voulait une réflexion sur l’habitat et les paradoxes qui y sont associés. En vivant toutes les étapes inhérentes à l’acquisition d’une propriété, Acapulco tentait de cerner les enjeux humains, sociaux et environnementaux intrinsèques à la vie suburbaine. Au-delà de la simple critique, les artistes abordaient les notions de conformité, d’isolement, de dépendance à l’automobile et d’étalement urbain. Par son aspect inachevé, l’œuvre suggérait violence, envahissement et kidnapping.

Acapulco est un collectif de Québec, formé en 2009 par Pierre Brassard, Vincent Hinse et Marie-Pier Lebeau. Il touche à la fois aux domaines des métiers d’arts, des arts visuels et de l’architecture. Sous la forme de sculptures installatives aux allures ironiquement monumentales, leurs œuvres jouent sur les codes du mobilier et de l’architecture. Les espaces structurels ainsi créés invitent le regardeur à les investir et à y vivre une expérience. Flirtant avec la culture populaire, Acapulco reflète une volonté de décloisonner les disciplines et de rendre l’art plus accessible. Le travail du collectif a été présenté dans le cadre des événements Meublémouvants à Québec (2009) et Art Souterrain à Montréal (2010).

Lieu : À l’angle des rues Saint-Joseph et Saint-Dominique au centre-ville de Québec.

Participant(s) : Collectif Acapulco

Installation architecturale

Du 7 au 17 octobre 2010

Présenté par le collectif Acapulco en collaboration avec Folie/Culture

Vernissage et intervention
Jeudi 7 octobre 2010 à 17 h

Une installation architecturale prenant la forme d’une façade de maison de banlieue a surgit en plein cœur du « nouvo Saint-Roch ». Greffée de force au tissu urbain et sortie de son contexte, cette représentation fidèle d’un idéal typiquement nord-américain est dénaturée et devient minoritaire, voire marginalisée. De la rencontre improbable entre ces deux mondes naît un dialogue; du désert culturel de la banlieue émerge une œuvre.

S’appropriant les codes esthétiques des constructions pavillonnaires et jouant avec le langage du marketing immobilier, Projet clés en main se voulait une réflexion sur l’habitat et les paradoxes qui y sont associés. En vivant toutes les étapes inhérentes à l’acquisition d’une propriété, Acapulco tentait de cerner les enjeux humains, sociaux et environnementaux intrinsèques à la vie suburbaine. Au-delà de la simple critique, les artistes abordaient les notions de conformité, d’isolement, de dépendance à l’automobile et d’étalement urbain. Par son aspect inachevé, l’œuvre suggérait violence, envahissement et kidnapping.

Acapulco est un collectif de Québec, formé en 2009 par Pierre Brassard, Vincent Hinse et Marie-Pier Lebeau. Il touche à la fois aux domaines des métiers d’arts, des arts visuels et de l’architecture. Sous la forme de sculptures installatives aux allures ironiquement monumentales, leurs œuvres jouent sur les codes du mobilier et de l’architecture. Les espaces structurels ainsi créés invitent le regardeur à les investir et à y vivre une expérience. Flirtant avec la culture populaire, Acapulco reflète une volonté de décloisonner les disciplines et de rendre l’art plus accessible. Le travail du collectif a été présenté dans le cadre des événements Meublémouvants à Québec (2009) et Art Souterrain à Montréal (2010).

Retour