Photosynthèse

23 juin 2005

Programmation-archives
Lieu : Espace Art et Santé
Québec

Participant(s) :

À l’invitation de l’Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale à présenter une exposition à l’Espace Art et Santé, Folie/Culture a conçu, en collaboration avec la photographe Émilie Baillargeon, du collectif les DéclencheurEs, un projet de création collective. Sept groupes en santé mentale de la région de Québec ont accepté d’adhérer à cet exercice qui consistait à remettre aux participants une caméra jetable avec laquelle ils devaient capter une certaine vision de la « normalité ». Les 48 personnes qui ont répondu à notre proposition devaient explorer la thématique de la normalité par notre façon de voir ou de regarder la réalité en photographiant un arbre.

Puisque l’idée de cette recherche était de montrer comment une notion comme celle de la normalité est subjective, l’œuvre collective fut constituée par l’ensemble des photos réunies en une courtepointe imaginaire. Il en résultait un amalgame d’arbres ayant chacun son environnement particulier, sa vision particulière… Le résultat est étonnant!

Collaboration : Agence la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale, Atelier de la mezzanine, Centre communautaire l’Amitié, Centre de croissance Renaissance, Centre de parrainage civique, Centre social de la Croix Blanche, Croissance travail, Le Verger.

Lieu : Espace Art et Santé
Québec

Participant(s) :

À l’invitation de l’Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale à présenter une exposition à l’Espace Art et Santé, Folie/Culture a conçu, en collaboration avec la photographe Émilie Baillargeon, du collectif les DéclencheurEs, un projet de création collective. Sept groupes en santé mentale de la région de Québec ont accepté d’adhérer à cet exercice qui consistait à remettre aux participants une caméra jetable avec laquelle ils devaient capter une certaine vision de la « normalité ». Les 48 personnes qui ont répondu à notre proposition devaient explorer la thématique de la normalité par notre façon de voir ou de regarder la réalité en photographiant un arbre.

Puisque l’idée de cette recherche était de montrer comment une notion comme celle de la normalité est subjective, l’œuvre collective fut constituée par l’ensemble des photos réunies en une courtepointe imaginaire. Il en résultait un amalgame d’arbres ayant chacun son environnement particulier, sa vision particulière… Le résultat est étonnant!

Collaboration : Agence la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale, Atelier de la mezzanine, Centre communautaire l’Amitié, Centre de croissance Renaissance, Centre de parrainage civique, Centre social de la Croix Blanche, Croissance travail, Le Verger.

Retour