Programmation

Extase, la bouche ouverte et on y voit la lumière

Le 30 octobre 2011
Folie/Culture a présenté, en collaboration avec le Musée de la civilisation, Extase, la bouche ouverte et on y voit la lumière, une soirée multidisciplinaire à la chapelle du Musée de l’Amérique française le dimanche 30 octobre dernier à 19 h 30. Fidèle à ses habitudes, l’organisme réservait une surprise au public et le conviait à vivre une véritable « expérience extatique ».

Des artistes d’horizons divers ont livré des performances aux tonalités extatiques : rituels bouddhistes, chants de gorge inuits, intervention sonore, improvisation musicale, chants grégoriens et lecture de textes sont au programme. Béatrice Deer et Alasie Sivuarapik, l’artiste audio Érick d’Orion, le musicien Daniel Finzi, les comédiens Marie-Ginette Guay et Paul Hébert, la Schola grégorienne Scandicus ainsi que les moines bouddhistes Lama Samten et Kousho Jamyang ont participé à la soirée.

Aborder la spiritualité, la religion, la quête du sens de la vie par la thématique de l’extase, voilà qui promet une exploration riche de sensations, de réflexions et même de révélations qui ne sauraient laisser personne indifférent. Dans la quête du sens, les réponses viennent indifféremment de la raison pure ou des dérives de la raison. Or, quels sont les chemins de l’extase aujourd’hui ?

Comment nommer et qualifier le retour du religieux, la génération spontanée de nouvelles églises et sectes, les pratiques corporelles du corps exalté, le refus de la raison, la montée du créationnisme, parallèlement à la croissance exponentielle des réseaux sociaux sur la toile sociale ? En explorateurs passionnés, nous espérons ouvrir de nouveaux chemins vers l’extase…