Chargement Évènements
1-3 mars 2024

1 mars - 3 mars

Dans le cadre des activités satellites de Manif d’art 11 – la Biennale de Québec, Folie/Culture est heureuse de vous présenter son tout dernier projet de la thématique 2022-2024 Savoir [rien] faire

Si le savoir-faire est l’ensemble des compétences permettant l’exercice d’une activité, Savoir [rien] faire refuse l’impératif de productivité. Le thème explore les différentes formes du savoir, le potentiel de résistance du rien, et les manières atypiques faire.

Sous la forme d’une installation performative in situ, La Faculté de dénégation du P’tit-Rien-Tout-Nu (FDPRTN) se présente comme un Pop-Up Shop, ouvert exclusivement les 1-2-3 mars 2024.

À travers un langage poétique affirmé, l’artiste multidisciplinaire François Rioux invite le public à réfléchir, à imaginer et à définir ce rien qui l’habite, ce rien qui l’habille, ou simplement à profiter de ce rien qui l’entoure. En synchronie avec les artistes de Québec Phile Després, Kristel Tremblay et Ézéchiël Nadeau, La Faculté de dénégation du P’tit-Rien-Tout-Nu suscitera l’étonnement et questionnera les perceptions en multipliant les rencontres improbables. Dans cet espace éphémère, les passants et visiteurs plongeront dans l’atmosphère d’un vrai-faux magasin, empruntant des éléments de l’esthétique des coopératives universitaires.

Rêverie psychédélique d’une fièvre étrange où le rien est mis à nu, une boutique insolite qui surgit et s’évanouit aussitôt… C’est un peu ça l’expérience proposée par La Faculté de dénégation du P’tit-Rien-Tout-Nu.

Sous la coordination d’Annabelle Francœur, ce projet est réalisé grâce au soutien de la mesure Première Ovation dans le cadre de l’Entente de développement culturel intervenue entre le gouvernement du Québec et la Ville de Québec.

Dates et heure: Vendredi 1e mars de 13h à 21h, samedi 2 et dimanche 3 mars de 11h à 17h
Lieu: 261 rue Saint-Vallier Est, Québec, QC, G1K 8W9

Le collectif FDPRTN

François Rioux est un artiste multidisciplinaire qui œuvre principalement en sculpture et en performance. Il s’implique régulièrement dans l’organisation d’événements artistiques comme travailleur culturel indépendant en communication. Il crée des œuvres performatives in situ qui impliquent à l’occasion une intervention sculpturale et installative dans l’espace ou sa participation corporelle directe. En 2015, il crée le Centre d’interprétation du vent, une œuvre in situ en plein cœur du centre-ville de Baie-Comeau, où le public était invité à interpréter le courant d’air de leur choix grâce à un formulaire d’automédiation. Depuis ses études en arts visuels et médiatiques et en communications dans les médias, il joue avec le contexte et l’utilise pour susciter une réflexion sur des aspects parfois cachés de notre environnement, et pour éveiller la conscience et l’attention sur les lieux que nous partageons. Comme ses œuvres se développent souvent dans des lieux non dédiés à l’art, les traces durables de ses œuvres se matérialisent souvent en photographie.

Phile Després est une artiste transdisciplinaire présente sur la scène artistique de Québec depuis 2015. Elle a pris part à des classes de maître avec ORLAN, Olivier de Sagazan et Monty Cantsin. En 2019, Després a reçu la bourse de perfectionnement par le CALQ, pour participer à l’atelier du Marina Abramovic Institute en Grèce. Phile Després a participé à la RLAP (Rencontre locale d’art performance) en 2021. Elle s’est fait voir dans la formation électro pop Narcisse qui vient de lancer son 1er album, dans la pièce On sentait déjà la dynamite à l’âge de pierre au Théâtre Premier Acte et dans le projet Yahndawa’ présenté à Méduse en 2022.

Kristel Tremblay est diplômée en Études littéraires (UQAM 2003) et en Communication, Politique et Société (BA UQAM 2009), elle a été gestionnaire pour le gouvernement du Québec (2010-2016) et Médecins sans Frontières (2016-2019) avant de débuter une carrière dans les arts visuels. Présentement en formation en Sculpture à l’École des métiers d’arts de Québec et récipiendaire d’une bourse Première ovation pour le projet de mentorat Bouche à oreille (2023), Kristel travaille le métal, le bois, les résines, la pierre et cherche à intégrer sa pratique sculpturale dans le champ (in)disciplinaire de la performance.

Ézéchiël Nadeau est un.e artiste en arts visuels de la relève natif de Chaudière-Appalache. Iel vit et travaille à Québec. Par sa pratique interdisciplinaire, iel tente de questionner des systèmes dichotomiques en les approchant par les dialectiques plurielles des objets matériels construits sculpturalement et performativement. Iel est titulaire d’un baccalauréat en Art visuels et Médiatiques à l’Université Laval. En 2022, iel remporte notamment les prix Inter/Le Lieu et Tomber dans l’œil, ainsi qu’une bourse de projet Première Ovation rendant Projet Psychidæ, son premier projet d’exposition solo, possible. Entre-temps, l’artiste collabore avec plusieurs ami.e.s et centres d’artistes dont le centre Regard (Projet Patella), Avatar (Projet Tarse), la Maison pour la Danse (Projet Polype) et récemment le 3e Impérial (Projet Lampyridæ).