Éditorial

Savoir [rien] faire

Si le savoir-faire est l’ensemble des compétences permettant l’exercice d’une activité, Savoir [rien] faire refuse l’impératif de productivité et évoque plusieurs formes : de savoir, de rien, de faire, de savoir-rien, de savoir-faire, de rien-faire. Le thème invite à explorer ces formes atypiques, oubliées, inutiles ou improductives et leur potentiel de résistance au statu quo, de douceur et de connexion humaine.

Par la présente thématique, Folie/Culture invite les artistes, penseur.euse.s et citoyen.ne.s, à explorer comment le rien peut se glisser entre le savoir et le faire comme une force qui interroge, détruit et désorganise. Le rien n’est pas utile, il ne fait pas rouler l’économie, il ne va nulle part et s’en porte très bien. Le rien est absurde, bête, sot, déraisonnable, irresponsable, délirant, déséquilibré, extravagant, aliénant, fou.

Le rien est un espace de liberté dont la potentialité féconde saura être cultivée par la folie.