Accueil

Prix Garde-fou 2016 – Alexandre Bérubé

Le vendredi 20 mai 2016
2016-05-20-Prix_Garde-fou

2016-05-20-Prix_Garde-fou32016-05-20-Prix_Garde-fou22016-05-20-Prix_Garde-fou4

Québec, le 25 mai 2016 – Toujours soucieuse de soutenir la création chez les jeunes artistes, Folie/Culture remettait vendredi dernier le prix Garde-fou à Alexandre Bérubé, finissant au baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’Université Laval.

Le prix, une bourse de 400 $, est accordé à un(e) finissant(e) dont le travail est le résultat d’une recherche inusitée et s’accorde avec la mission de Folie/Culture. La bourse était accompagnée d’un texte critique d’Alain-Martin Richard, duquel est tiré cet extrait :

Dans son dispositif simple, dénudé, essentiel, Bérubé interroge notre présence au monde. Il pose ainsi la question fondamentale de notre place dans l’univers. Il y a l’inadéquation des lieux, en opposition à l’ailleurs, il y a la séduction du jardin du voisin contre l’insuffisance de ce jardin-ci. Il y a une dislocation du devenir. En transposant son quotidien dans l’espace public, le couple dans la vie (avec Laurie St-Onge Dostie) convient que l’art n’est qu’une manifestation singulière de celle-ci.

Cette légère distorsion dans la torpeur du monde a touché le jury de Folie/Culture, par son questionnement sur l’inclusion dans la communauté des humains. Nos félicitations !

Cette année, le jury était composé de Delphine Hébert, Sylvie Larouche et Céline Marcotte.

On pouvait voir l’installation d’Alexandre Bérubé dans le cadre de l’exposition des finissant(e)s au baccalauréat en arts visuels et médiatiques, Titre de rêve, qui se déroulait du 12 au 22 mai 2016 à l’Édifice La Fabrique.

Texte d’Alain-Martin Richard

Communiqué de presse

Pour information : 418 649-0999 / folieculture.org

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrPin on PinterestEmail this to someone